Partenariats avec le secteur privé

Les participants au sommet mHealth de 2012 ont formulé les recommandations suivantes pour travailler avec le secteur privé - et notamment avec les entreprises de télécommunications.

  • Demandez des données aux entreprises de télécommunications mais en échange, renvoyez-leur ces données une fois analysées pour les renseigner sur leurs clients.
  • Expliquer clairement aux opérateurs de téléphonie mobile comment leur participation à un projet mHealth peut leur permettre d'élargir leur part de marché, d'améliorer leurs services et de générer des recettes à partir de ces données. Par exemple, les transactions mobiles comme le transfert d’argent par téléphone mobile ("mobile money") et les appels par flashback peuvent être pris en compte par les agences de crédit pour le calcul des recettes.
  • Envisagez l'association de mHealth et "mobile money"  comme un modèle de durabilité. L'argent mobile peut permettre d'ouvrir la voie à des transactions d'espèces supplémentaires autour de la santé.

CE QUE DISENT LES EXPERTS

« À l'origine, on parlait beaucoup d'approcher les services d'aide sociale des télécoms. Mais à mon avis, ce n'est pas la bonne approche. Il faut plutôt s'orienter vers la partie commerciale, ceux qui apportent des solutions d'entreprise. L'opérateur de téléphonie mobile veut tirer un profit de ces nouveaux clients, plus de recettes par utilisateur. Si vous pouvez considérer votre projet mHealth comme une entreprise et que vous transmettez cela à l'opérateur mobile, il sera plus disposé à travailler avec vous. – James Bon Tempo, CCP (pour Jhpiego au moment de l'entretien)