Développement et test du contenu

 

 

De même que vous explorez les différentes options de technologie et de conception pour votre solution mHealth, vous pouvez également développer et tester son contenu. Les conclusions de la recherche formative peuvent être directement mises à profit pour développer le contenu. Par exemple, les entretiens avec les futurs utilisateurs finaux permettent de mieux comprendre :

  • comment ils interagissent avec leur téléphone portable ;
  • comment ils perçoivent et parlent des problèmes de santé dont il est question ;
  • leur maîtrise utile de l'écriture et des chiffres et leurs compétences technologiques.

Lorsque vous entreprenez de développer du contenu, n'oubliez pas de vérifier les spécifications de votre mode de communication mobile. Par exemple, si la solution mHealth utilise :

  • les SMS (service de messages courts) -- adaptez votre contenu à des messages de 160 caractères ou moins.
  • des vidéos -- vérifiez la capacité habituelle de la bande passante des appareils et des réseaux qui seront utilisés.
  •  une enquête ou un formulaire sur téléphone portable -- assurez-vous de bien connaître le nombre de caractères disponibles et le nombre de questions autorisé.
  • une réponse vocale interactive (RVI) --  renseignez-vous sur le nombre d'options de menu qu'il est possible d'intégrer au service (par exemple, les utilisateurs peuvent presser 1, 2 ou 3 pour obtenir plus d'informations).

Le document de travail Designing Health Literate Mobile Apps (conception d'applications mobiles d'information sur la santé) présente comment créer des applications d'information sur la santé en appliquant les stratégies de convivialité et d'information sur la santé tout au long du processus de développement. L'auteur met l'accent sur les étapes suivantes :

  • renseignez-vous sur vos utilisateurs ;
  • rédigez du contenu exploitable ;
  • affichez le contenu de manière claire ;
  • organisez et simplifiez ;
  • faites participer les utilisateurs ;
  • révisez et évaluez.

Tout comme avec les supports imprimés, le développement et le test du contenu est un processus continu. Les responsables de mise en œuvre mHealth expérimentés confirment que vous devez vous attendre à apporter des modifications au contenu pendant toute la durée du projet. Organisez votre contenu dans un format facile à lire et à adapter, qui peut varier en fonction des besoins de votre programme en matière de contenu. Par exemple, Microsoft Word est utile pour suivre un contenu SMS grâce à la fonction statistique du programme (nombre de caractères), qui n'est pas disponible dans Excel. Assurez-vous également que vous avez établi une convention de nommage des fichiers auprès de votre équipe afin de permettre la gestion des versions—par exemple, nommez les fichiers d'après le nom du projet, la date, et les initiales de la dernière personne ayant modifié le contenu, comme suit : “m4RH_Messages_6.30.201_HV.”    

Veuillez également noter que certains programmes mHealth, comme les programmes Mobile Alliance for Maternal Action (MAMA) et CommCare, ont mis à disposition des contenus qui peuvent être adaptés par d'autres programmes. La rubrique Ressources du présent guide comprend une liste exhaustive des répertoires de contenu mHealth. MAMA a également mis au point des Modules de formation sur le contenu. Il s'agit de brefs cours en ligne destinés à aider les organisations à localiser les messages lorsqu'elles travaillent sur leurs propres projets. 

POINTS IMPORTANT

CE QUE DISENT LES EXPERTS...

« Il est recommandé de travailler avec des experts techniques pour valider le contenu et s'assurer qu'il répond aux normes de soins. » – Berhane Gerbu, Réseau d'information sur la santé en Ouganda, Réseau d'information sur la santé en Mozambique, Systèmes mobiles d'information sur la santé (Afrique du Sud)

« Si vous posez trop de questions [par SMS], les gens arrêtent de répondre. Nous avons déterminé que le bon chiffre était de quatre questions. Au-delà, le nombre de répondants diminuait à chaque question. »  - Bhupendra Sheoran, YTH (anciennement ISIS), SexInfo and The Hookup, États-Unis

« Nous avons inclus le public cible dans la conception du programme et le développement du contenu. Notre stratégie initiale fut d'organiser des groupes de discussion dans les écoles et dans les cliniques communautaires pour parler des principaux problèmes de santé sexuelle. Après la mise en train des groupes, nous posions des questions, auxquelles les participants répondaient par SMS. Cela a permis aux concepteurs du programme de voir comment les jeunes utilisaient les SMS et les termes qu'ils employaient. L'équipe du programme a ensuite rédigé des messages. Aujourd'hui [en juillet 2012], nous avons établi des partenariats avec les collèges : nous travaillons avec les élèves pour rédiger les messages et ils nous donnent leur avis sur les messages. Cela nous a permis de produire des messages au langage plus adapté. C'est inestimable : l'investissement serait gaspillé si le public n'était pas inclus. Nous nous efforçons constamment de déterminer comment toucher les jeunes. Ils sont ravis de participer dès lors qu'on leur donne la parole. – Rebecca Braun, California Family Health Council (CFHC), The HookUp, États-Unis