Œuvrer comme jeune ambassadeur en planification familiale a changé ma vie mais aussi mon avenir

Abou Maimouna Diallo

IntraHealth International | Family Planning Youth Ambassador
Abou Maimouna Diallo, jeune ambassadeur en Guinée

"S'il y a un conseil que j'aimerais donner aux jeunes de mon pays, c'est qu'ils doivent être sexuellement responsables en acceptant de restés informés, de s'éduquer et de suivre les recommandations des pairs éducateurs." - Abou Maimouna Diallo

Cette publication a été publiée à l'origine sur le blog d'IntraHealth, VITAL.

Voici Abou, jeune ambassadeur en Guinée qui sait mieux que quiconque à quel point la contraception est importante, non seulement pour la planification familiale mais aussi pour planifier l'avenir.

Quand j'allais au lycée, je sortais avec une fille. On s'aimait beaucoup et nous avons eu des rapports non protégés.

Un soir, alors que j'avais quitté le village pour partir en vacances avec mes parents, elle est venue jusqu'à moi, à mon grand étonnement. Mais elle était fâchée et ne m'a même pas salué. Je lui ai demandé ce qui n'allait pas.

Elle m'a répondu, d'une voix douce et tremblante, qu'elle n'avait pas eu ses règles depuis deux mois.

Mon cœur s'est mis à battre à cent à l'heure.

Le jour suivant, elle a fait un test de grossesse qui s'est révélé positif. Elle n'arrêtait pas de pleurer. Je lui ai donné de l'argent pour l'avortement mais ça n'a pas marché. C'est là que le cauchemar a commencé pour nous deux.

Ses parents l'ont chassée et l'ont envoyée vivre chez nous. Ma famille était en état de choc. Personne chez moi n'avait eu d'enfant en dehors des liens du mariage. Mes parents nous ont insultés, détestés, battus et même chassés de la famille. Mon père ne voulait même plus me voir car je lui avais fait honte, avais déshonoré la famille et détruit notre réputation.

Au final, Dieu a mis un terme à nos souffrances. Ma petite amie a accouché d'une petite fille. J'ai prié et jeûné pendant trois jours pour remercier Dieu.

Quelques mois plus tard, une de mes connaissances qui travaillait comme président du Réseau des jeunes ambassadeurs en santé de la reproduction et en planification familiale est venu avec son équipe présenter une vidéo sur grossesses non désirées et nous sensibiliser aux causes, aux conséquences, aux méthodes de prévention et aux comportements à risque dans ce domaine.

J'ai beaucoup appris à cette occasion. Et j'ai trouvé cela intéressant au vu de mon expérience. À l'époque, j'essayais par dessus tout de ne pas reproduire la même erreur. Mais je voulais également aider d'autres jeunes à ne pas s'enfermer dans le même piège.

C'est la raison pour laquelle je suis devenu jeune ambassadeur.

À travers ce rôle, j'ai conscience de l'augmentation constante des taux de grossesses précoces et/ou non souhaitées chez les jeunes Guinéens, et du faible taux de prévalence contraceptive et des besoins non satisfaits en matière de contraception à l'échelle nationale. Cela se voit dans le pourcentage élevé de jeunes filles subissant des avortements clandestins et abandonnant l'école à la suite de grossesses précoces. En réalité, je suis extrêmement fier de :

  • Vivre comme un modèle de changement de comportement pour la santé de la reproduction et la planification familiale.
  • Aider à mobiliser et à impliquer davantage de jeunes autour de ces questions.
  • Participer à la réalisation des objectifs figurant dans le plan d'action de la coalition guinéenne pour la planification familiale et le plan d'action national dans ce domaine.

Être jeune ambassadeur en santé de la reproduction et en planification familiale a changé ma vie, dans le sens où je suis devenu davantage la personne que je rêvais d'être. Les jeunes et les adultes viennent à présent vers moi pour obtenir des conseils et des informations en santé de la reproduction et en planification familiale.

S'il y a un conseil que j'aimerais donner aux jeunes de mon pays, c'est qu'ils doivent être sexuellement responsables en acceptant de restés informés, de s'éduquer et de suivre les recommandations des pairs éducateurs.

Parmi les personnes que je conseille, ma sœur sort du lot. Elle est en seconde. Je la conseille sur la base de mon expérience et sur l'importance de l'abstinence ou, au minimum, de l'utilisation d'une méthode de contraception. Je mets surtout en avant l'abstinence et la responsabilité sexuelle et cela l'aide énormément.

Cette expérience va influencer mon avenir dans le sens où je continue d'apprendre dans ce domaine. Je rêve de devenir un consultant spécialisé dans la santé de la reproduction et la planification familiale car il existe un vrai manque à combler en la matière.

Le projet CS4FP Plus d'IntraHealth International engage des jeunes à travers les neuf pays francophones du Partenariat de Ouagadougou en Afrique de l'Ouest en tant qu'ambassadeurs en planification familiale auprès de la jeunesse. Jusqu'à présent, le projet a formé 92 ambassadeurs comme Abou Maimouna Diallo pour diriger les campagnes de plaidoyer en planification familiale ciblant les jeunes scolarisés ou non. Ces ambassadeurs militent également auprès des décideurs politiques pour faire entendre leurs priorités. L'initiative CS4FP Plus est financée par la Fondation William et Flora Hewlett et l'Ambassade des Pays-Bas.

Lire en anglais.